© 2023 by PhotoPro Forum. Proudly created with Wix.com

juin 6

Les Cultes

0 commentaire

Naissance des Cultes

 

Un coup de fouet de trop, un mort de trop, une femme abusée de trop. La colère d'un homme rugissait dans les ruelles des Slikts. Une silhouette imposante avec sur son visage, le crâne d'une créature aux cornes majestueuses. Il se présentait sous le nom d'Azmir, et il portait en son coeur un rêve : Celui de libérer les Slikts. De les extraire de leurs conditions de vies déplorables. Il se disait porteur d'un Culte où tous les Hommes auraient leur place, où toutes les bouches auraient de quoi s'abreuver et manger sans supplier la haute société. Un Culte où les Dieux ne regardent que dans vos coeurs et pas dans votre richesse.

 

Azmir prodiguait son culte à tous les quartiers Slikts, se faisait au fur et à mesure des adorateurs et de fervents défenseurs de sa cause. Le Culte ne répondait qu'à deux Entités : Alfijir, divinité de l'Aube, maître de la vie, des chaleurs et des festins et Meso, Divinité du Crépuscule, maître de la mort, du froid et de la famine. Azmir expliqua à ses partisans que ces deux divinités étaient les représentants du Voile. Le Voile était cette boule lumineuse qui régnait haut dans le ciel, et que c'était à travers lui que les deux divinités veillaient sur eux. Alfijir apparaissait le jour pour permettre aux plantes et à la vie de prendre leurs places à travers le Voile (Le Soleil). Mezo quant à lui apparaissait la nuit et venait récupérer les âmes à travers le Voile (La Lune). Les deux formaient ainsi un équilibre, une roue perpétuelle, qui permettait à chacun de pouvoir trouver sa place sur ces terres.

 

Azmir annonça alors qu'une grande prophétie aurait lieu. Le jour où les Signes annonceraient l'arrivée d'Husufi, l'union entre Alfijir et Meso, annonce d'un renouveau. Husufi étant l'éphémère de l'Eclypse, la fusion entre l'Aube et le Crépuscule. Lorsque ce jour arriverait, Husufi cacherait le Voile et ferait apparaître le renouveau. Même si le Culte grandissait de jour en jour, les Monarques tentèrent par tous les moyens d'éradiquer ce Culte, qui a leurs yeux n'était qu'une hérésie du peuple. De nombreux massacres eurent lieu pour tenter de faire taire ses adorateurs. Cependant, rien ne put arrêter le fanatisme des défenseurs du Culte, même lorsque Azmir fut exécuté en place public dans un grand brasier infernal. Le rêveur du Culte ne laissa pas que des cendres derrière lui, il légua son rêve et son Culte. Les rares Slikts qui purent s'approcher du brasier encore chaud, récoltèrent quelques poussières et les mirent dans une urne qu'ils nommèrent Hupuris, relique sacrée de leur martyrs. Cette urne disparue mystérieusement quelques jours plus tard.

 

Le Culte de L'Aube

 

 

 

Alfijir <Al><Fi><Gir>

 

Les partisans du Culte de l'Aube croient en la vie et en ses bienfaits. Ce sont des croyants de nature plutôt joviales, qui aiment toujours voir le bon côté des choses. Ils vénèrent Alfijir qui est le représentant du Voile de l'Aube. Il est à leurs yeux celui qui est bienveillant et qui protège n'importe quelle vie présente. Sa chaleur permet de les inonder de son halo protecteur. Il est le créateur de toute vie et regarde à travers le Voile ses créations. Les adorateurs l'Alfijir vivent essentiellement la journée et le prient à chaque apparition de l'Aube. Les offrandes qu’ils lui font ne doivent pas être faites avec le sang.

 

Prière à Alfijir :

 

Alfijir, nous le savons bien : tes pensées

Ne sont pas nos pensées et ton regard déborde le nôtre,

Mais nous croyons aussi que tu est avec nous :

Avec nous contre la mort, avec nous pour la vie.

En le Voile, ta lumière éternelle,

Tu est lié à nous d'une alliance indestructible,

Ce que tu as promis, la mort ne l'annulera pas.

Non, ce n'est pas la mort aujourd'hui qui nous interpelle, c'est ta parole créatrice.

Toi, le Vivant, toi qui es avec nous contre la mort,

Toi qui es avec nous pour la vie, toi qui veux que nous soyons

Avec toi, des vivants, grand Alfijir

Le Culte du Crépuscule

 

Meso <Mé><Zo>

 

Les partisans du Culte du Crépuscule croient en l'inévitable destin que leur promet Meso. Ils acceptent les bras ouverts la mort et attendent sans aucune peur que le crochet de Meso traverse le voile pour venir récupérer leurs âmes. Ses adorateurs sont de natures plutôt obstinés et austères, mais savent profiter du moindre vice que Meso mettra sur leur route. Ses partisans sont beaucoup moins pacifistes que le Culte de l'Aube et privilégient la violence pour faire entendre leur point de vue. Ils prient Meso à chaque apparition du Crépuscule. Ils ont pour habitude de faire de nombreux sacrifices de chair pour Meso.

 

Prière à Meso

 

Toi qui fais au proscrit ce regard calme et haut

Qui damne tout un peuple autour d'un échafaud,

Toi qui sais en quels coins des terres envieuses

Le Monarque jaloux cacha les pierres précieuses,

Toi dont l'œil clair connaît les profonds arsenaux

Où dort enseveli le peuple des métaux,

Toi dont la large main cache les précipices

Au somnambule errant au bord des édifices,

Toi qui, magiquement, assouplis les vieux os

De l'ivrogne attardé foulé par les chevaux,

Oh Meso , prends pitié de ma longue misère!

Mène mon âme au delà du Voile à coté de ton ère.

 

La prophétie d'Husufi

 

Ce qui devait arriver, arriva enfin. Les premiers signes de l’arriver d’Husufi se firent sentir. La Terre trembla de jour en jour un peu plus fort, les oiseaux dans le ciel semblaient s’enfuir loin de Zemeh, le vent soufflait à en arracher des arbres. Le ciel semblait alors se fendre en de nombreux endroits, comme pour annoncer l'arrivée d’Husufi. Les partisans du Culte le virent presque immédiatement l’annonciation du renouveau qu’ils attendaient tant.

 

Les bêtes partirent loin du berceau, les plantations se mirent à mourir, les sources d'eau furent gorgées de terre et le sol se mettait à trembler pendant de longues heures. Comme si la prophétie d'Husufi annoncée par Azmir allait se produire. Alors, les partisans du Culte de l'Aube et du Crépuscule se réunir à Tumsa. La ville fut vidée de tous les brigands qui avaient prit place dans la somptueuse cité. Il n'y avait qu'une solution pour survivre à Husufi. Venir en ce lieu et espérer que le “Changement” n'allait pas les engloutir avec l'arrivée du dévoreur du voile. Certains furent chargés de ramener les biens qu'ils avaient laissés au sein du Berceau. On appela cette troupe les Cavaliers Sabonh (Ce qui voulait dire : renouveau). Ils partirent avec environ trois centaines d'hommes à cheval, espérant arriver et repartir du Berceau vivant.

 

A leur arrivée, le vent de révolte et la puissance du Culte était arrivé à l'oreille du monarque en place. Il ordonna qu'on les tue sur-le-champ, sans chercher aucune discussion. Presque la totalité des Cavaliers furent décimés, quelques-uns néanmoins, réussir à s'enfuir dans une grotte qui se trouvait à proximité du Berceau. Ils savaient alors, qu'ils ne pourraient plus rejoindre la grande Cité de Tumsa. La prophétie d'Husufi était bien trop proche.

Derniers posts
  • Lorsque Tumsa eut fermée ses portes, avant le réveil du Volcan, les Cavaliers qui avaient été envoyés pour amasser leur bien ne purent atteindre le repos de Tumsa. Ils furent chassés et persécutés par le Monarque du Berceau et n'eurent d'autre choix, que de se réfugier dans une grotte profonde. Ils la trouvèrent par hasard ou par chance, mais elle semblait suffisamment profonde pour accueillir la centaine d'hommes et de femmes qui les composaient. A peine eurent-ils passés l'entrée de cette grotte, qu'un tremblement inhumain les secoua de toute part. Ils se regardèrent et sans réfléchir s'enfoncèrent dans la caverne. Alors que la lueur du jour se faisait de plus en plus faible, ils sentirent de nouveau un tremblement. Beaucoup plus fort que le premier. Ils s'agenouillèrent en protégeant leur tête, espérant que la caverne ne s'effondre pas sur eux. Certains se retournèrent alors pour observer l'entrée de la grotte qui se trouvait à quelque mètre d'eux, et c'est à ce moment qu'ils comprirent qu'ils étaient à présent condamnés. La colère de la terre dura de longue minute, c'est alors que d'énormes rochers s'effondrèrent à l'entrée. L'impact des immenses pierres créa des nuages de fumées qui les obligèrent à fermer les yeux. Ce n'est qu'une fois que le tremblement cessa, qu'ils purent se relever pour voir l'étendue des dégâts. L'un d'entre eux alluma une torche, ils purent rapidement se rendre compte qu'ils ne pourraient plus sortir par la d'où ils venaient. Ils seraient donc condamnés dans cette grotte, prisonniers des pierres, dans une obscurité qu’ils savaient déjà presque totale. Le groupe se mit alors d’accord sur une chose, ils allaient vivre. C’était dans leur sang, leur peuple avait déjà assez souffert et ils allaient se battre pour mériter leur place. Le groupe s’enfonça dans les entrailles de la terre. La Vie au seins d'Hespeja Les Cavaliers qui avaient trouvé refuge au fond de cette grotte, se rendirent vite compte d'une chose, c'est que la vie au sein de cette dernière serait difficile. En effet l'air y était lourd, la lumière qui était présente venait uniquement d'étranges champignons et plantes qui ne leur inspiraient aucune confiance. Les bruits sourds de créatures aux yeux perçants, les pourchassant, étaient aussi l'un des facteurs qui les terrifiaient. Pour survivre les premiers temps ils sacrifièrent leur chevaux pour se nourrir. Les partisans des deux cultes avaient aussi beaucoup de mal à s'entendre, de par leur passé tumultueux. Ils arrivèrent malgré tout, à vivre ensemble et à se faire à l'idée que c'était la volonté d'Husufi, s'ils étaient ici. A force de s'enfoncer dans cette grotte de plus en plus sombre, ils réussirent à trouver un endroit proche d'une source d'eau. Elle était fraîche et semblait potable. Ils décidèrent de s'installer ici, de bâtir un lieu digne des Cultes. Alors que du côté de Tumsa, sans qu'ils ne le sachent, ils avaient appelé l'alliance des deux Cultes: le Pacte de l'Eclypse. Eux, décidèrent simplement de porter le nom de l'Eclypse. Vu qu'Husufi avait éclipsé l'Aube et le Crépuscule. Ils ne considèrent pas qu'ils passèrent un pacte, mais plutôt qu'ils subissent la volonté du dévoreur du voile et donc qu'ils seraient ensemble l'Eclypse. L'union des deux cultes. La vie était des plus rude, de nombreuses personnes disparaissaient, des cris effrayants s'elevaient dans les coins sombres. Certains devinrent même fous, pendant que d'autre s'efforcèrent de maintenir l'ordre au sein du groupe. Ils trouvèrent assez rapidement de la pierre brute et quelques arbres, certes maigres, mais qui pouvaient les aider à bâtir ce lieu, ils décidèrent de l'appeler Hespeja. Le Recueil d'Hespeja. Avec le temps leur corps changea, ils purent mieux voir dans cette caverne, certains même développèrent des capacités d'agilité incroyable, qui leur permettaient de grimper sur les parois les plus rudes. Peu à peu les générations, certes dû à la consanguinité, se firent. Ils trouvèrent un rythme de vie qui s'apparentait plus à la survie, qu'à la vie. Toujours aux aguets des moindre bruits. Les anciennes générations apprenaient alors aux nouvelles les rudiments de leur vie et l'histoire, pour que jamais ils n'oublient d'où ils venaient. Les Cultes de l'Aube et du Crépuscule, n'en étaient que renforcés, ils se raccrochaient à eux, remerciant Alfijir et Meso de les avoir sauvés et Husufi de les avoir épargnés. C'est donc dans la peur qu'ils vivent chaque jour. Presque cinq générations se sont succédées depuis l'effondrement. La Malédiction de Zelibah Depuis presque deux générations, rôde une créature des plus redoutable dans le fond de cette grotte. En effet il est raconté dans les légendes, qu'elle est née alors qu'un petit groupe partait cueillir des champignons. Ils n'étaient que cinq et suivaient comme à leur habitude le sentier d'os qui les menait vers les meilleurs champignons. Mais cette expédition était loin d'être anodine. L'air était étrange et il n'y avait aucun bruit autour d'eux. Lorsqu'ils arrivèrent sur place, au bord d'un petit lac d'eau humide, avec des champignons abondants et bien juteux, ils s'arrêtèrent regardant autour d'eux. A ce moment là, le silence était presque insoutenable, aussi pesant que peut l'être la mort qui vous tape sur l'épaule. Les cueilleurs se pétrifièrent en attendant un grognement qu'ils n'avaient encore jamais entendu jusqu'alors. Ils se mirent dos à dos pour observer les ombres qui se déplaçaient autour d'eux. Les encerclant comme si leur heure était arrivée. Ils tremblaient et n'osaient parler, ayant peur que les bruits ne se rapprochent. Ce qui fut le cas. Les trois premiers qui se trouvaient en tête du groupe se mirent alors à crier d'effroi, en voyant deux yeux rouges s'illuminer derrière un rocher. Ils ne réfléchirent pas et s'enfuirent aussi vite qu'ils le purent, en tentant de rejoindre Hespeja. En revanche, les deux dernières personnes qui n'avaient pas encore vu les yeux lumineux, ne furent que plus surpris en voyant la créature gigantesque et cauchemardesque sortant de l'ombre. La légende raconte que les deux personnes portaient le nom de Zelih et B'ah. Depuis ce jour, de nombreuses personnes affirment, qu'elles entendent les cris de la bête et que les deux individus auraient jeté leur malédiction sur eux, pour les punir de les avoir abandonnés au sort de la bête. C'est ainsi qu'on nomma ce fléau : La Malédiction de Zelibah. On dit que la créature se nourrit des êtres qui s'égarent, et cherche un moyen de trouver le Recueil pour se repaître de leur sang.
  • Les Zakah <Za><Ka> Depuis que les habitants d'Hespeja se sont enfermés dans cette grotte, ils ont pu trouver de nombreuses bêtes, plus redoutables les unes que les autres. Des créatures aux dents bien acérées et aux capacités les plus incroyables. Au début de nombreuses créatures n'étaient pas approchées, mais avec le temps certaines personnes, étant plus courageuses ou inconscientes, que la moyenne tentèrent d'approcher ces créatures. Ils avaient pu remarquer avec le temps, que certaines avaient des habitudes surprenantes, comme le fait de pouvoir grimper au mur et même au plafond de cette caverne. Cette bête avait d'ailleurs la fâcheuse tendance de leur sauter dessus, s'ils n'avaient pas la prudence de regarder partout autour d'eux. Ce qui les frappa en premier sur cette bête, fut les symptômes de ceux qui revenaient après avoir été mordu. On remarquait alors que les blessures semblaient pourrir au contact de la bave de la bête, un poison redoutable qui tuait les victimes de cette dernière en quelques heures. De nombreuses personnes tentèrent de trouver un remède avec des plantes et des racines présentes dans la grotte, mais sans aucun succès. Ce n'est que bien plus tard, qu'un homme portant le nom de Zakah, venant de perdre sa fille et sa femme à cause de la morsure de cette bête, décida de les affronter de face. Il s'aventura loin d'Hespeja, jusqu'au nid de ces monstres. Il n'avait pas prit d'arme et comptait simplement mourir pour rejoindre sa famille, hors lorsqu'il fut prit en chasse par une de ces bêtes, il ne pu que courir vers elle pour l'affronter. Son cri résonna le long des parois, lorsque la bête lui sauta au cou, elle lui attrapa l'épaule en le jetant au sol. Elle se mit sur lui en bavant avec rage. Zakah pensa alors que sa mort était enfin venue, sentant la bave venimeuse de la créature recouvrir ses lèvres. Quelques gouttes de ce poison virent se glisser dans sa bouche et sans le vouloir, Zakah en bu. Après quelque minute, fait des plus étranges la bête se calma, lâchant son emprise. Il put observer que la douleur à son épaule n'était plus présente. Ce qui était sur, c'est que le fait d'avoir goûté au poison amer de la créature semblait l'avoir appaisée. Zakah pu même l'approcher et poser sa main sur son flanc. Il est dit, que ce jour là, Zakah ramena auprès de lui la créature. Expliquant que le poison qui coulait à présent dans ses veines, il avait visiblement calmé la bête. Depuis ce jour de nombreuses personnes burent le sang des Zakah (On donna en son honneur le nom à ces créatures) Pour tenter de créer un lien avec ces dernières, faisant d'elles des compagnons de route, fidèles et loyales, d'après ce qu'on dit. Les Naks <Na><Kse> Les Naks sont des créatures puissantes, elles vivaient paisiblement au sein de la grotte, ne demandant qu'une chose: la paix. En revanche, ce sont des bêtes redoutables en de nombreux points. Il a été noté qu'elles aiment particulièrement se prélasser sur la fraîcheur des pierres. La première personne à avoir pu se rapprocher de l'imposante bête, se nommait Naks. C'était une jeune femme qui était devenue Tassinh peu de temps avant. Elle raconte qu'elle a profité du repos de la bête. Elle s'était allongée proche d'elle pour que la bête s'habitue à son odeur, et à son réveil la bête semblait l'avoir accepté. C'est un rituel qui se fait depuis bientôt deux générations, lorsqu'une personne passe sa première dévotion, elle est envoyée dans la grotte pour trouver son Naks. On dit qu'on reconnaîtrait le Naks qui sera lié à nous presque immédiatement. S'approcher de Naks qui dorment sans qu'il soit votre lié, est très dangereux. Même endormi, ils n'hésiteront pas à se réveiller pour tenter de vous dévorer. Nombreux sont ceux qui sont morts bêtement en pensant que ces bêtes étaient dociles une fois endormies. C'est un rituel qui se fait généralement seul, et reproduire les Naks n'est pas bien vu au sein de l'Eclypse. Lorsque le Naks meure, la personne qui sera liée à lui, sera accablée de chagrin et devra attendre un long moment avant de créer un lien avec un nouveau Naks. Les Naks sont le symbole de l'Eclypse, la fierté d'Hespeja. Lorsqu'une personne monte son premier Naks, il est pour coutume de festoyer avec ivresse. Beaucoup voit en cette bête la bénédiction d'Husufi qui à travers cette bête nouvelle, annonce le renouveau et l'espoir. Depuis lors, les Naks sont les protecteurs d'Hespeja, les griffes et les crocs qui protègent ses habitants et ils sont admirés de tous.
  • Azmir <Az><Myr>): Créateur des Cultes. Mort en Martyr. Gaisma (<Ga><Ich><Ma>): Considéré comme le berceau de toutes civilisations sur ce continent Zemeh (<Zéh><Méh>): Nom du continent Slikts (<Sli><K><Tss>) : Le bas peuple vivant au berceau, ancêtre des habitants de Tumsa et d’Hespeja Monarque : Les dirigeant du Berceau (Aucun nom n’a été retenu dans l’histoire) Kungs (<Koun><Gue>) : Les seigneurs des Monarques de Gaisma Nemir : Dieu unique présent lors de la vie du Berceau de Gaisma Hupuris (<Ou><Pou><Ris>) : Cendre perdue d’Azmir, relique sacrée Tumsa (<Toum><ça>) : Fille d’Azmir et nom de la cité représentante des Cultes Alfijir (<Al><Fi><Gir>) : Dieu du Culte de l’Aube Meso (<Mé><Zo>) : Dieu du Culte du Crépuscule Husufi (<Hou><Sou><Fi>) : Dieu du renouveau et dévoreur du voile Hespeja (<Es><Pé><Jah>) : Recueil pour ceux qui n’ont pas atteint Tumsa avant l'effondrement du Berceau. Les Cavaliers Sabonh (<Sa><Bone>) : Les envoyés de Tumsa avant l'effondrement qui ont fondé Hespeja. Zelibah (<Zé><Li><Bah>) : Créature qui rôde dans la grotte proche d’Hespeja. Zelh : Monnaie de l’Eclypse
  • 220px-Discord.svg