© 2023 by PhotoPro Forum. Proudly created with Wix.com

oct. 25

Vazil Balea

0 commentaire

 

Clan : Balea

Âge : 31 Cycles

Métiers : Druide / ??? / Pêcheur

Croyance : Mediah (divinité du Silence) / Hessiah (divinité de la luxure)

Caractère : Toujours souriant, il est discret, joue sur les mots et est observateur. Il a beau être la personne la plus sérieuse que l'on peut rencontrer dans son travail, il est méconnaissable si on le croise dans une taverne ou au festin Balea.

 

 

Toujours souriant, Vazil Balea est un homme à qui la vie n’a pas fait de cadeau, enfin, c’est son point de vue. En effet, Vazil n’a pas connu son père qui périt lors de l’Iggoru dont Vazil est le fruit. Si l’on résume sa vie affective, nous dirons que sa mère ne l’appréciait guère car elle voyait en lui l’incapable sentimental qu’était le père de Vazil et dont elle n’a jamais voulu lui transmettre d’autres informations que le « Pour un Balea ton père était bien le pire de tous, il devait être à demi Tyga ou Kadah, il était loin de la vigueur des Bära, la technique des Yi’Wa ou la brutalité des Kunah !». De plus, la perte de la femme avec qui il devait se lier la profondément affecté et a contribué à faire de lui l'homme qu'il est.

 

Enfant, Vazil était décrit comme « le fils d’un incapable » au sein de la partie de la grotte dans laquelle il vivait. C’est dans ces conditions qu’il grandit, apprenant à se camoufler dans la foule, beaucoup oublièrent son nom car ils le voyaient comme un « enfant sans avenir et sans identité », chose qui, au début, le dérangeait car il s'entraînait dur pour être un Yi’Wa digne de ce nom, bien qu’il en voulût à sa mère de l’avoir privé d’un père et de le mépriser, il se disait qu’il pourrait peut-être réussir à lui prouver qu’il était compétent et qu’il ne portait pas le déshonneur sur son sang.

 

Avec le temps, il ne cherchait plus à plaire à sa mère, mais simplement à être meilleur druide qu’elle afin de pouvoir lui démontrer qu’elle était incompétente. Afin de pousser la provocation envers sa mère encore plus loin, il allait s'entraîner à la réalisation de mixtures en se rapprochant du port des Balea qui l’approvisionnèrent alors en plantes qui ne poussaient pas à Isulderia.

 

A la mort de sa mère, Vazil renia le clan Yi'Wa et fût recueillit par un Balea qui s'occupa de lui comme si c'était son fils. Vazil voulut devenir toujours plus fort, et pouvoir exploiter toutes les ressources à sa disposition pour pouvoir honorer son sang et contredire tout ce que disait sa mère à son égard.

 

Si vous lui demandez ce qu'il sait faire, il répondra certainement "Quelques petits mélanges sympathiques, pêcher, boire et baiser comme tout bon Balea qui se respecte!"

 

Que fait-il sur les terres de Zemeh? C'est une question que vous pouvez vous poser, mais dont la réponse ne se trouvera pas dans cette présentation

 

gif

 

La bise, à bientôt en jeu ;-)

Derniers posts
  • Métier: Forgeron/Architecte Croyance : Ilios, Dieu du Feu https://cdn.discordapp.com/attachments/493788033649475606/535134892212617238/Heratyos.png Hératyos est née d'un père Kuna est d'une mère Tyga. Il eut grandit auprès de sa soeur jumelle Eliaenor qui elle choisit de suivre l'enseignement des Tyga. Hératyos à toujours fait preuve de perséverence et malgrés la dureté de son enfance pour endurcir son mental en tant que Kuna il prouva à de nombreuses reprises sa valeur de guerrier et de forgeron au seins d'Isulderia. Lorsqu'il prit la decision avec sa soeur de quitter l'île d'Isulderia pour retrouver la meute de Vane, c'est puisqu'ils croyaient tout les deux en l'honneur de Vane Bära et ne souhaitait plus vivre sous le joug de son frère devenu Skaar. Avec le temps Hératyos Kuna réussit à gagner la confiance de la meute et du Skaar, c'est d'ailleurs avec toute la persévérence qui le caractèrise qu'il réussit à redonner de l'honneur au seins du clan Kuna et que son clan puisse intégrer de nouveau la meute malgré l'acte de l'ancien Skaar Kah'Men Kuna. Hératyos Kuna prouva avec le temps qu'il était un architecte talentueux et un homme de parole. Emplit de sagesse c'est tout naturellement que les membres du clan Kuna lui octroyèrent le titre d'Horb Kuna. Il tâche à présent chaque jour de faire avancer le clan des Kuna et d'honnorez son sang ainsi que la meute
  • Age: 27 cycles Métier: Charpentier naval, Eleveur marin Divinité: Fredail (dieu de la fête) Description: Morben Baléa est une personne qui aime bien garder des choses cachées, mais avant tout, il aime faire la fête et il n’hésite pas un seul grain de sable à aller vers les femmes pour mieux les connaitre en profondeur. Morben Baléa est une personne assez joyeuse, surtout si il y a du rhum... Histoire: Depuis son enfance Morben appris à nager et respecter Déria avec son père. Arrivé a 14 cycles il commençait à faire la fête avec son père. Même à cette âge, il essaya le rhum qui pour lui avait un drôle de goût. Cependant, les femmes se trouvant à ces fêtes, avaient tendance à lui faire oublier cette amertume en bouche. Son paternel lui disait souvent "Bois à chaque regard que tu as envers une femme et ne détourne jamais le regard si elle te voit mon fils, montre lui qu'elle est attirante, haha". Après toutes ces fêtes, il s'en est passé des choses. Morben admirait son Père, pas que parce qu'il faisait souvent la fête, mais car il était un bon charpentier de port. Il apprit avec son père les rudiments de la charpenterie naval. Arrivé à ses 16 cycles, il apprit à faire sa première une voile. Son père lui enseigna à naviguer, comment se repérer sur Déria, ainsi que les dangers qui si trouvé. Morben apprit tout sur les une voile, comment les naviguer seul. Un jour, son père et lui prirent chacun leur bateau pour voir comment Morben arrivait sans son aide à naviguer, quand Ilor était présent. Il partit du port, c'était histoire d'un gros grain sable, mais une fois assez éloigné, une tempête commença à se rapprocher assez vite. Ils essayèrent de rentrer au plus vite à Isuldéria, mais la tempête était déjà sur eux. Sous la tempête Morben ne parvenait plus à contrôler le bateau qui coula a son tour. Morben ne savait pas que son père était accompagné de son baléa, qui pris Morben en le trainant jusqu'Isuldéria, Il comprit assez vite que c'était un baléa qui l'aida à sortir de cette tempête. Depuis ce jour, il décida de se rapprocher des bête marines, c'était pour lui des bêtes fascinantes et dignes de confiance, pour peu qu’on savait les respecter Morben apprit au fur et à mesure, les rituels Baléa. Cela lui prit un bon moment pour passer les rituels et il se demande encore maintenant, s’il lui en reste à passer. Il y avait un rituel qu'il était pressé de passer pour avoir son baléa. Cela lui rappelait le périple qu'il c'était produit pendant la tempête. Le temps passé à faire la fête, buvant le rhum et puis à ne pas oublier de lever notre chope de rhum, pour tout ce que le Skaar fait pour la meute, un grand homme oui. Morben apprit qu’un autre Skaar était venue voir son skaar. Il avait entendu vaguement son nom une fois, son père lui a juste dit que ce skaar qui était venue était un bara. Morben était partie sur Déria quand le Skaar Bara était venue sur Isuldéria. Après ce qui c'était passé à l'époque de Kamen Kuna il savait que c'était peut-être une mauvaise idée d'aller à leur rencontre, mais il avait cette envie d'aller voir comment l'honneur était vue dans cette Meute. Morben demanda du coup au Skaar l'autorisation d'aller voir cette Meute qui avait un Skaar Bara.
  • Cycles : Foutrement vieille Divinité Principale : Khérys, dieu des illusions Divinité Secondaire : Xékaren, dieu des morts et Hessiah, déesse de la luxure Profession : Druide, Tavernière, Fermière Description : Amzil Yi’wa est une vieille femme au caractère bien trempé et particulièrement têtue. En apparence, elle est de petite taille et son corps entier est parsemé de tâches brunâtres. Son visage est aussi fripé qu’une vieille baie asséchée par Amaterasu et sous ses paupières tombantes, se cachent deux petits yeux blanchâtres, mais pas moins malicieux. Histoire : Concernant son histoire, Amzil vécut une grande part de sa vie dans des cavernes Yi’wa en Isulderia, lieux qu’elle aimait particulièrement. Fille d’une Yi’wa et d’un baléa qui ne survit nullement à l’igourou, Amzil grandit dans le clan maternel et choisit tout naturellement d’y faire sa place. Sa jeunesse fut pimentée par bien des aventures diverses et variées, mais celles qu’elle aime le plus raconter à qui veut l’entendre, sont bien entendu ceux concernant sa couche. Il faut dire que, jeune, Amzil était une belle femme, avant que l’âge et ses expérimentations pour le moins explosives, en matière de mixtures, ne viennent grêler son visage. Amzil connut bien des amants, avant de finalement se lier à une Tyga. Elle n'eurent pas de descendance directe, mais ce fut tout comme. La vie suivit ainsi son cours. Ce ne fut que lorsque Vane l’éphémère, se rendit auprès du clan Yi’wa sur Isulderia, qu’Amzil Yi’wa entendit parler d’une meute qui s’était établie sur d’autres terres. Elle se devait de rencontrer cette meutes, pour des raisons bien à elle et quelques questions la poursuivait. Amzil espérait donc trouver des réponses sur ces nouvelles terres.
  • 220px-Discord.svg